Quelles sont les modalités qui déterminent le coût d’une maison à l’achat ?

0

Lorsque vous devez acheter une maison, la variabilité des tarifs est un facteur frappant. Toutefois, il vous faut savoir que les prix d’une maison varient selon différentes modalités. Une fois que vous les connaissez, vous pourrez bien négocier le prix d’achat. Voici ce que vous devez savoir par rapport à ces modalités.

La situation géographique du bien

De façon classique, il est connu que le prix d’une maison est déterminé au mètre carré. Toutefois, ce prix va connaitre une différence significative selon la situation géographique du bien. Pour vous en donner une idée précise de ce que c’est, remarquez que deux maisons avec les mêmes plans ne vaudront pas les mêmes prix qu’elles soient en province ou en ville.

A voir aussi : Comment réussir la finition du plaçage du bois précieux?

Pour cela, selon votre budget, vous allez devoir choisir entre la province et la ville. Si le fait que le bien soit en ville augmente systématiquement le prix d’une maison, quelques autres modalités peuvent en faire autant. Par exemple, un bien situé en milieu urbain et proche d’infrastructures comme les écoles, les hôpitaux, les marchés, coûtera encore plus cher qu’un bien qui en reste éloigné.

Ainsi, l’environnement du bien est un critère déterminant dans le prix à fixer. De ce fait, même en ville, vous pourrez renégocier le tarif si vous le jugez trop cher alors qu’il n’est pas proche d’infrastructures.

A découvrir également : Quelle forme de maison coûte le moins cher ?

L’état actuel du bien

Un autre critère important qui représente un facteur décisionnel est l’état actuel du logement. En effet, comme vous pourrez bien vous en douter, une maison neuve ou qui a l’air neuve coûtera plus cher qu’une vieille résidence.

Plus le nouvel acquéreur aura de travaux à effectuer, moins il sera disposé à débourser des sommes importantes à l’achat. De ce fait, le vendeur a la possibilité d’optimiser les coûts à la vente en réalisant des travaux de rénovation. L’objectif est de remettre à neuf la maison avant de procéder à la vente.

Avec une rénovation énergétique par exemple, le nouveau propriétaire pourra réaliser des économies atteignant les 80 % sur ses factures d’électricités. De même, la rénovation phonique lui offrira un cadre de repos optimal. Avec ces modalités, il sera plus disposé à payer plus cher.

Aussi, sachez qu’une rénovation thermique n’a pas que pour objectif de réduire la consommation énergétique. Cela permet également d’éviter les maladies respiratoires qui atteignent le plus les enfants et peuvent être parfois irréversibles. Vous limiterez également l’émission des gaz à effet de serre pour le bien de l’environnement.

La taille et les équipements de la maison

Il est connu que le prix d’une maison est en fonction du m² qui, à son tour, varie selon plusieurs autres critères. En effet, même s’il faut tenir compte du prix moyen au mètre carré, sachez que ce coût décroit au fur et à mesure que la surface de la maison augmente.

Ainsi, même si la différence n’est pas vraiment importante, elle sera suffisante pour vous permettre de réaliser une certaine économie sur l’achat d’un bien plus ou moins grand. Ainsi, le coût du m² d’un studio peut être plus important que celui observé dans un studio 3 pièces par exemple.

Par ailleurs, il faudra faire une nuance : un studio ne sera pas plus cher qu’une maison de 3 pièces. Le coût ne dépend pas que du mètre carré. De même, les différents équipements de la maison seront des facteurs à prendre en compte dans les prix à fixer.

Voilà donc quelques modalités qui conditionnent le prix d’une maison à l’achat.

Partager.